Quel est le meilleur Graviola?

Nous avons comparé les trois produits les plus remarquables du marché et...

Graviola pour le cancer du poumon

Le cancer du poumon est l’un des plus connus. Vous êtes peut-être ici, mon cher lecteur, parce que vous attendez un diagnostic ou parce qu’un être cher a récemment été diagnostiqué. Tout d’abord, ne vous inquiétez pas. Ce type de cancer a un bon taux de guérison. Pendant le diagnostic, nous vous informerons des principaux aspects que vous devez connaître. Resterez vous pour un moment ?

Est-ce que le Graviola peut guérir le cancer du poumon ?

 Actuellement, il existe de nombreuses études à Beyrouth, au Liban, qui prouvent que Graviola est un complément extrêmement efficace utilisé avec le traitement habituel pour combattre le cancer du poumon. Ses nombreuses propriétés, parmi lesquelles la capacité à se nourrir de cellules cancéreuses, contribuent de manière significative à réduire, voire à éliminer les tumeurs. Nous vous recommandons de prendre “Graviola Prozono

Retrouvez les études ci-dessous

Que devrais-je savoir sur le cancer du poumon ?

Prévention

Quand on parle de prévention du cancer du poumon, il semble logique que nous ayons tous la même pensée : ZÉRO TABAC ! Cela semble évident, mais il y a des gens qui ne l’acceptent pas. Malheureusement, il y a des gens qui n’ont jamais fumé de leur vie et qui souffrent d’un cancer du poumon. Oui, ça arrive aussi. Mais le tabagisme multiplie vos chances d’attraper ce type de cancer. Arrêtez de fumer, vous pouvez le faire !

Vous devez également tenir compte des facteurs génétiques, donc si des membres de votre famille ont été diagnostiqués, vous devriez le mentionner à votre médecin afin qu’il puisse effectuer les tests pertinents et découvrir votre prédisposition génétique possible.

Causes

Encore une fois, il faut mentionner le tabac ; c’est la cause principale de l’apparition de ce type de cancer. Cependant, d’autres facteurs doivent être pris en compte, comme la pollution de l’environnement ou, en plus d’une éventuelle prédisposition génétique, des antécédents de maladies pulmonaires comme la bronchite chronique ou la tuberculose.

Symptômes

Bien que de nombreux symptômes du cancer du poumon soient très probablement dus à d’autres causes, il est important de consulter un professionnel si vous éprouvez les symptômes suivants :

  • Toux persistante qui survient parfois avec du sang ou du flegme couleur métal oxydé
  • Douleur à la poitrine et sifflement en respirant
  • Enrouement
  • Bronchite et / ou pneumonies récurrentes
  • Malaise, fatigue et faiblesse

Types

Il existe plusieurs types de cancer du poumon. Nous révisons les principaux :

  • Cancer du poumon non à petites cellules et cancer du poumon à petites cellules. Il s’agit de deux types de cancer qui forment des cellules malignes dans les tissus pulmonaires.
  • Carcinome épidermoïde. Ce cancer apparaît au centre des poumons et c’est curieux de voir comment, bien qu’il devienne moins fréquent chez les hommes, son incidence chez les femmes augmente. C’est le plus lié au tabac.
  • Adénocarcinome. C’est la tumeur la moins liée au tabagisme. Elle survient surtout chez les femmes et se forme à la périphérie du poumon.

Diagnostic

Une fois que le médecin a effectué une étude physique rigoureuse, où il aurait pu détecter n’importe quel symptôme, vous passerez trois tests possibles pour confirmer le diagnostic.

  • Cytologie des crachats. Le médecin prélèvera un échantillon du mucus que vous expulsez lorsque vous toussez, puis l’analysera. Ils exigent habituellement que ces échantillons soient prélevés pendant 3 jours consécutifs.
  • Radios du thorax. Une simple radiographie montrera à votre médecin s’il y a une grosseur ou une tache qui peut entraîner un facteur de risque.
  • Tomodensitométrie (TDM). Ce type d’examen est similaire à une radiographie, mais au lieu de prendre une photographie statique, cet appareil prend des photos de votre poitrine dans différentes positions afin qu’à la fin de l’examen, le médecin ait des images en coupe de votre corps.

Traitements

Intervention chirurgicale

  • La chirurgie est utilisée chez les patients en bon état de santé et dont la tumeur pulmonaire est localisée, afin de procéder à l’extirpation.

Ablation par radiofréquence (ARF) et par micro-ondes (AMP)

  • Ce traitement existe pour ce type de cancer ; il consiste à introduire une aiguille à travers la peau et à donner des micro-ondes à la tumeur pour aider à l’éliminer. Cette thérapie est particulièrement indiquée pour les patients qui ne répondent pas aux exigences pour subir une chirurgie.

Radiothérapie

  • En général, ce type de traitement consiste à soumettre la zone affectée à la radiation de tous les types de rayons X pour éliminer les cellules cancéreuses que le chirurgien n’a pas pu voir. Son effet principal est la rougeur de la peau.

Chimiothérapie

  • Elle est administrée soit par voie orale, soit par injection intramusculaire ou intraveineuse. Comme pour la radiothérapie, son objectif principal est de tuer les cellules cancéreuses. Ses principaux effets secondaires sont la perte de cheveux, la nausée et la perte d’appétit.

D’autres traitements

  • Il existe d’autres traitements tels que les traitements hormonaux, dont le but (en général) est de contrôler le strogène, qui est une hormone nécessaire à la reproduction de la tumeur.
  • Il existe aussi d’autres traitements comme la thérapie ciblée, qui se caractérise par l’administration au patient d’un traitement ” formé ” pour tuer les cellules cancéreuses.

Vous pourriez trouver ceci intéressant...

Share This